mis en ligne le 03/02/17
Versione italiana

index géographique
index chronologique

Pour info:
Avertissements importants


itinéraire 83
GORE VIRAT

 

Localisation:

Moutier, Jura bernois, Canton de Berne, Suisse
Ligne Moutier Soleure
Route Moutier - Balsthal - Oensingen
Départ:
Corcelles (BE)
Parquer à Corcelles

Arrivée:

Moutier

Dénivelé:

647 m 773 m
Point le plus bas: Moutier 529 m
Point le plus haut: Mont Raimeux 1302 m

Itinéraire:

Corcelles Gore Virat Raimeux de Crémines sommet du Mont Raimeux Raimeux de Grandval cabane CAS point de vue (pt. 845) Moutier (gare)
Durée:
Corcelles 35min Gore Virat 30min Raimeux de Crémines 40min sommet du Mont Raimeux 10min Raimeux de Grandval 10min cabane CAS 40min point de vue (pt. 845) 35min Moutier (gare)

Total: 3h 20min
Difficulté:
Aucune

T2 - Randonnée (selon échelle CAS)
Sentier avec tracé ininterrompu. Si balisé FSTP: blanc-rouge-blanc. Terrain parfois raide, risques de chute pas exclus. Exigences: Avoir le pied assez sûr. Chaussures de trekking recommandées. Capacité élémentaire d'orientation.

Restauration:
À Corcelles, à Raimeux de Crémines, à la cabane du CAS (quand elle est ouverte) et à Moutier
Variantes:
---
Commentaire:
---

Date:

Excursion effectuée le 1er octobre 2016
Participants:
image
Claudio Nicolas
Liens internet (sources):

Moutier sur Wikipedia
La question jurassienne sur Wikipedia

Documents à télécharger:
---
Autres itinéraires dans la région:
Itinéraire 11: Weissenstein
Itinéraire 31: Mont Raimeux
Itinéraire 32: Grenchenberg - Weissenstein
Itinéraire 46: Gorges de Court - Lac Vert - Pâturage de Mont Girod
Itinéraire 60: Moutier - Graitery - Gänsbrunnen

 

PLANS

 

DESCRIPTION

Les gorges du Gore Virat, "excuse officielle" de notre excursion d'aujourd'hui, sont très connues dans la région, mais pas assez ailleurs. Et c'est dommage, car c'est un endroit superbe.

L'excursion commence dans le centre du village de Corcelles. Le chemin part en direction nord, d'abord sur un pâturage, puis dans la forêt.

En remontant la gorge on arrive bientôt à l'endroit le plus caractéristique: une série de chutes d'eau et de petits bassins. Les ponts qui permettent de traverser la rivière ont été récemment reconstruits.

L'itinéraire classique prévoit de traverser le premier pont, de continuer à marcher sur une distance d'environ 100 mètres et de prendre la bifurcation non signalée sur la gauche qui permet d'accéder au deuxième pont. Les plus courageux pourront emprunter un raccourci (difficulté T4) qui monte avant le premier pont (repérer les barres métalliques).

   
en rouge le chemin officiel, en bleu le raccourci

Un peu plus tard on arrive à la hauteur des pâturages du Raimeux. Il est assez curieux de voir comment ces champs, invisibles depuis la plaine, sont vastes et plats. Avant d'arriver à Raimeux de Crémines, arrêtez-vous un instant à la place pique-nique pour admirer la vue sur Le Cornet.

Après avoir traversé Raimeux de Crémines, l'excursion continue en remontant les pâturages en direction du Signal du Raimeux. Les derniers 800 mètres s'effectuent dans la forêt.

Nous arrivons donc au Signal du Raimeux, le même rencontré durant l'excursion 31. Il s'agit d'une tour d'observation construite pendant la Première Guerre mondiale. Haute d'une dizaine de mètres, elle permet d'admirer le panorama en direction du Jura, de la France et de l'Allemagne, sans oublier les Alpes bernoises.

Pour la descente, on emprunte, dans l'autre direction, le chemin parcouru pendant l'excursion 31. Après la cabane du CAS, on choisit cependant le sentier qui passe plus au nord. Le long de ce chemin il y a une descente assez raide qui peut devenir très glissante par temps humide. Dans ces conditions, il faut privilégier l'autre sentier.

On continue ensuite en direction de Moutier, le sentier fait plusieurs lacets dans la forêt, la descente est régulière et agréable. Au point 845 sur la carte nous jouissons d'une excellente vue sur Moutier et ses gorges (prudence avec les enfants).

 

Moutier

Moutier est une commune de 7'500 habitants située dans les montagnes jurassiennes du canton de Berne. Géographiquement la ville se situe à l'intersection d'un synclinal (Petit-Val et Grand-Val) et de deux cluses (gorges de Court et gorges de Moutier). Les Gorges de Moutier sont d'ailleurs reconnues comme site géologique d'importance européenne.

Moutier est connue en Suisse surtout à cause de la question jurassienne. Tout commença en 1815, quand Moutier (et le reste du Jura historique) fut attribué au canton de Berne en guise de compensation pour la perte du pays de Vaud et de l'Argovie.

L'éticelle qui a mis le feu aux poudres se vérifia en 1947 quand le Grand Conseil bernois refusa d'attribuer le Département des travaux publics et des chemins de fer au Jurassien Georges Moeckli sous prétexte qu'il parle mal le dialecte bernois et que cela engendrerait des problèmes de communication. Cette décision provoqua une vague de manifestations de colère dans le Jura et des mouvements séparatistes furent créés.

À la suite de plusieurs votations populaires, seulement trois districts (plus quelques communes) se détachèrent du canton de Berne. La situation de Moutier mérite d'être soulignée: la ville resta bernoise, et, malgré le fait que la majorité de ses autorités est séparatiste depuis 1982, en 1998, lors d'un vote consultatif, une faible majorité refusa le rattachement au canton du Jura.

 

PHOTOS


Gore Virat: le premier pont


Gore Virat


paroi rocheuse peu avant d'arriver à Raimeux


le chemin traverse des pâturages boisés


le chemin traverse des pâturages boisés


le Signal du Raimeux


Raimeux: vue sur Delémont


dans la descente


vue sur Moutier


© Claudio Filipponi - pour infos:
il est interdit d'utiliser textes et photos sans mon consentement explicite
l'auteur du site décline toute responsabilité - lisez les avertissements