mis en ligne le 30/10/10
Versione italiana

index géographique
index chronologique

Pour info:
Avertissements importants


itinéraire 40
SALEI - PILONE

 

Localisation:
Haut du val Onsernone, Canton du Tessin, Suisse
Ligne Locarno - Spruga
Route du val Onsernone
Départ:
Comologno
Comologno

Arrivée:

Spruga

Dénivelé:

1143 m 1115 m
Point le plus bas: Comologno 1085 m
Point le plus haut: Pilone 2192 m

Itinéraire:

Comologno Ligünc Alpe Salei Lago Salei Passo del Busan Pilone Passo del Busan Lago Salei Alpe Salei Alpe Pesced Spruga
Durée:
Comologno 30min Ligünc 1h Alpe Salei 30min Lago Salei 15min Passo del Busan 35min Pilone 25min Passo del Busan 10min Lago Salei 20min Alpe Salei 30min Alpe Pesced 55min Spruga
Total: 5h 10min
Difficulté:
Aucune

T2 - Randonnée en montagne (selon échelle CAS)
Sentier avec tracé ininterrompu. Si balisé FSTP: blanc-rouge-blanc. Terrain parfois raide, risques de chute pas exclus. Exigences: Avoir le pied assez sûr. Chaussures de trekking recommandées. Capacité élémentaire d'orientation.

Restauration:
Restaurants à Comologno et Spruga, cabane à l'Alpe Salei
Variantes:
* Possibilité de monter sur le Munzelüm, le sentier part peu avant le passo del Busan. Difficulté: T3 - Randonnée en montagne exigeante (selon échelle CAS). Le chemin n'est pas balisé, et par endroits exposé.
* Il est possible de monter à Salei en téléphérique, depuis Vergeletto
* En descendant du sommet du Pilone il est possible de rejoindre directement Pesced sans passer encore une fois par l'Alpe Salei
Commentaire:
---
Date:
Excursion effectuée le 22 septembre 2010
Participants:
image
Claudio Aurore Gianna Lauro Fiorella
Liens internet (sources):
Site du téléphérique de Salei (en italien)
Site de la cabane de Salei (en italien)
Val Onsernone sur Wikipedia (en italien)
Autres itinéraires dans la région:
---

 

PLANS

 

DESCRIPTION

Notre excursion à Salei commence dans le centre de Comologno, avant-dernier village du val Onsernone. Le sentier commence par un escalier, entre deux maisons (il y a un panneau indiquant la direction à prendre). Moi et Lauro saluons Aurore, Fiorella et Gianna qui ont décidé de monter en téléphérique. Nous les retrouverons donc plus haut.

La première partie de la montée, jusqu'à Ligünc, est très raide. Ensuite, le sentier devient plus plat. A propos: je ne sais pas où ont la tête les touristes qui normalement viennent ici, mais les indications pour l'Alpe Salei sont plus qu'abondantes (voir photo). Comme vous pouvez l'imaginer: il faut vraiment se donner beaucoup de peine pour se perdre.

Arrivés sans difficulté à la cabane Salei, nous attendons nos femmes: leur arrivée est retardée car le téléphérique est en révision. Nous partons immédiatement pour le lac, le chemin est très large et bien indiqué. Au lac, nous trouvons une sorte de table en pierre avec des bancs, un endroit idéal pour s'arrêter manger.

Après le dîner, moi et Fiorella laissons nos compagnons d'aventure au lac et nous montons en direction du Pilone, que nous rejoignons en environ une heure. D'ici on a une vue magnifique sur les montagnes environnantes, le delta de la Maggia et le lac Majeur.

Sur le chemin du retour, j'ai décidé de monter jusqu'au sommet du Munzelüm, le sentier qui démarre juste en dessous du passo del Busan semble me tendre les bras et je n'ai pas su résister. La montée jusqu'au Munzelüm est relativement difficile et est recommandée uniquement à ceux qui ont le pied sûr. Sur le sommet on a une belle vue sur le lac et l'Alpe Salei.

Après avoir rejoint les autres au lac, nous descendons jusqu'à la cabane pour boire une bien méritée "gazzosa", la limonade typique tessinoise de production artisanale. Nous nous séparons d'Aurore, Lauro et Gianna qui descendent en téléphérique, Fiorella et moi-même descendons à pied. Pour ne pas faire le même chemin qu'à la montée, nous décidons de passer par l'Alpe Pesced.

L'Alpe Pesced est un très bel alpage: plusieurs maisons en ruine donnent à ce lieu un air mystique. Il y a cependant une étable encore en activité où il est possible d'acheter du fromage. Nous cherchons le propriétaire, mais voyons uniquement des chèvres. Dommage, pas de fromage pour cette fois.

Nous partons donc en direction de Spruga, la descente est assez raide, et ce jusqu'en bas. Aurore, Lauro et Gianna sont déjà là à nous attendre pour rentrer à la maison, mais pas avant de s'arrêter dans un bistrot de la vallée pour nous désaltérer avec un bon panaché.

 

Le val Onsernone

Le val Onsernone, habité aujourd'hui par environ 960 personnes, a subi un phénomène majeur de dépeuplement, pas à cause de la migration économique (qui a eu lieu entre le XIXème siècle et la Seconde guerre mondiale), mais surtout a cause de l'exode vers les zones plus urbaines de la plaine durant la seconde moitié du XXe siècle. La population est maintenant réduite, bien que beaucoup de familles néo-rurales (souvent d'origine suisse-allemande) se sont installées dans la vallée au cours des dernières décennies.

Du point de vue économique, le val Onsernone connut, en particulier au cours du XIXème siècle, une période de gloire grâce à des produits manufacturés de paille tressée. Cette activité a duré jusqu'au début du XXème siècle, avant d'être abandonnée. Le traitement de la paille dans le val Onsernone a cependant été récemment récupérée par l'association Pagliarte ("Paille-art"). Aujourd'hui pour travailler de nombreuses personnes sont cependant obligées de faire la navette entre la vallée et les localités de la plaine (en particulier Locarno).

 

PHOTOS


je crois qu'on est sur la bonne route...


pause à Ligünc


l'Alpe Salei vu depuis le lac


notre belle table de pique-nique


au sommet du Pilone


Pilone: vue sur le lac Majeur


le chemin qui mène au Munzelüm


le lac et l'Alpe Salei vu depuis le Munzelüm


dans la descente


Gianna devant la cabane


ruines à l'Alpe Pesced


peu avant Spruga, en arrière plan on aperçoit Ligünc