mis en ligne le 02/01/2022
Versione italiana

index géographique
index chronologique

Pour info:
Avertissements importants


itinéraire 111
GORDEVIO - MONTASCIO - COROI - AIARLO - MAGGIA

sur les traces de vieux sentiers

 

Localisation:
Vallemaggia, Canton du Tessin, Suisse
ligne Locarno - Cavergno
Route du val Maggia (suivre Vallemaggia à Locarno)
Départ:
Gordevio
Parquer à Gordevio

Arrivée:

Maggia

Dénivelé:

1330 m 1315 m
Point le plus bas: Gordevio 313 m
Point le plus haut: Aiarlo (Al Motón) 1400 m

Itinéraire:

Gordevio   Cortasell (da Brièe)   Montascio   Coroi   Aiarlo (Al Motón)   In Moranzöö   In Scirésgia   Cappella della Pioda   Maggia
Durée:

Gordevio 1h Cortasell (da Brièe) 1h Montascio 20min Coroi 1h Aiarlo (Al Motón) 30min In Moranzöö 20min In Scirésgia 30min Cappella della Pioda 20min Maggia

Total: 5h

Longueur:

9,8 km
Difficulté:
Difficulté T2 entre Gordevio et Montascio (le chemin n'est pas balisé, il est indiqué sur la carte nationale)
Difficulté T3 entre Montascio et Coroi (sentier non balisé, il était indiqué sur les anciennes cartes nationales)
Difficulté T4 entre Coroi et Aiarlo (chemin non balisé, en partie inexistant, il est indiqué sur les anciennes cartes nationales mais le parcours n'est pas correct)
Difficulté T2 entre Aiarlo et Maggia (chemin balisé en rouge-blanc-rouge)

Les chemins ne sont pas balisés (sauf pour la dernière descente). Le sentier est facile et bien entretenu jusqu'à Montascio. Il n'y a que des traces de sentier entre Montascio et Coroi: le chemin n'est pratiquement plus utilisé. Pour trouver le départ procéder ainsi: il y a un chemin plat situé entre deux murs de pierre (maintenant envahis par les plantes) à Montascio, le sentier pour Coroi se situe dans le prolongement de ce chemin. Le chemin est presque plat, à l'exception de la dernière descente vers Coroi. Il est utile en cas de doute de vérifier la position à l'aide d'un téléphone portable et des anciennes cartes nationales. SOYEZ PRUDENTS! N’HÉSITEZ PAS A FAIRE DEMI-TOUR EN CAS DE DOUTE ! ITINÉRAIRE À EFFECTUER UNIQUEMENT AU PRINTEMPS AVANT LE DÉMARRAGE DE LA VÉGÉTATION, IL EST AUTREMENT IMPOSSIBLE DE TROUVER LE CHEMIN !!!

Les choses se compliquent entre Coroi et Aiarlo. La première partie est facilement identifiable grâce aux anciennes cartes nationales. Le chemin est facilement reconnaissable et monte en douceur sous la paroi rocheuse. Le chemin tourne à droite lorsque vous atteignez l'entrée de la petite vallée qui monte à Aiarlo. A partir d'ici, le parcours reproduit sur les anciennes cartes nationales n'est plus correct. Le chemin est raide, étroit et très exposé, attention! Après avoir passé la paroi rocheuse, vous "atterrissez" dans une forêt. Ici, le chemin se perd. Il y a des cairns (amas artificiel de pierres) pour nous aider à avancer, mais ceux-ci disparaissent assez vite. Il est cependant difficile de se perdre: il suffit de monter, vous rencontrerez tôt ou tard le chemin officiel d'Aiarlo. Dans tous les cas: ATTENTION! ITINÉRAIRE À EFFECTUER UNIQUEMENT AU PRINTEMPS AVANT LE DÉMARRAGE DE LA VÉGÉTATION, IL EST AUTREMENT IMPOSSIBLE DE TROUVER LE CHEMIN!!! Encore une chose: cette partie du chemin doit impérativement être parcourue de Coroi vers Aiarlo: il est en effet pratiquement impossible d'identifier la "sortie" du chemin au-dessus de la paroi rocheuse.

T4 - Randonnée alpine (selon échelle CAS)
Trace parfois manquante. L'aide des mains est quelquefois nécessaire pour la progression. Si balisé: blanc-bleu-blanc. Terrain déjà assez exposé, pentes herbeuses délicates, pentes mêlées de rochers, névés faciles et passages sur glacier non recouverts de neige. Exigences: Être familier du terrain exposé. Chaussures de trekking rigides. Une certaine capacité d'évaluation du terrain et une bonne capacité d'orientation.

Restauration:
Restaurants à Gordevio et Maggia
Variantes:
Descendre directement à Ronchini depuis Coroi (chemin T2, je suppose)
Commentaire:
Sur les traces de vieux sentiers
Date:
Excursion effectuée le 31 mars 2021
Participants:
image
Claudio
Liens internet (sources):
Lien vers la page d'une personne qui a également parcourus le sentier Coroi-Aiarlo (en allemand)
Documents à télécharger:
---
Autres itinéraires dans la région:
Itinéraire 5: Cimetta - Madone - Gordevio
Itinéraire 39: Monts de Gordevio
Itinéraire 82: Gordevio - Cimetta (variante directe)

 

PLANS


en rouge l’itinéraire 111 - en orange les itinéraires 5, 39, 82
la trace est indicative entre Montacio et Coroi, elle est imaginaire entre Coroi et Aiarlo

 

DESCRIPTION

Je ne sais pas vous, mais moi j'aime regarder les anciennes cartes nationales, surtout celles des régions que je connais. Il s'avère que dans les Alpes, les zones de pâturage étaient autrefois beaucoup plus étendues. Aujourd'hui, elles sont largement envahies par la forêt.

Il y avait un grand nombre de sentiers pour rejoindre les alpages, qui pour certains étaient très éloignés. Aujourd'hui, ces sentiers sont souvent difficilement praticables, voire ils ont carrément disparu. L'excursion d'aujourd'hui part à la découverte de deux de ces chemins.

L'excursion commence à l'arrêt du bus de Gordevio. Il faut remonter la "via Municipio" puis se diriger vers l'ancien village de Brièe. Sur la petite place de S. Antonio, il faut prendre le chemin qui monte en direction de Maggia à travers les maisons. Vous traversez après environ 150 mètres une sorte de canal d'évacuation des eaux de pluie. Il faut ici continuer en direction de Maggia sur quelques mètres, puis tourner à droite pour prendre le chemin non balisé qui mène à Sciaredo - Cortasell - Montascio. Il devrait y avoir un panneau indiquant "Cortasell".

Le chemin est large et très bien entretenu jusqu'à Cortasell da Brièe (à ne pas confondre avec Cortasell dala Vila, une autre montagne de Gordevio mais située dans le Val Grande). À Cortasell, il faut passer devant les "rustici" et continuer à monter le long d'un chemin plus étroit mais toujours bien entretenu.

On arrive à Montascio après environ une heure. Cet ancien alpage se situe sur un vaste replat. Il est malheureusement presque complètement abandonné. Une seule maison est encore habitable, les autres sont aujourd'hui en ruine. La forêt avance rapidement et je crains qu'à moyen terme cet alpage, comme beaucoup d'autres, ne soit complètement envahi par la végétation.

Le seul "survivant" de Montascio me montre où commence le chemin de Coroi. Le trouver est facile: il suffit de suivre le chemin situé entre deux murs de pierre (désormais envahis par les plantes), le sentier pour Coroi se situe dans le prolongement de celui-ci. Sur la photo publiée ci-dessous vous pouvez voir ce "chemin canalisé". J'ai également mis une image du chemin pour Coroi, je dois avouer que la photo ne rend pas, sur place il m'a semblé relativement facile de l'identifier.

Je prends donc ce chemin, ne sachant pas s'il est encore praticable jusqu'à Coroi. Bien qu'il soit partiellement recouvert de végétation (vestiges de l'année précédente), je continue sans difficultés notables. J'ai hésité seulement à un endroit, mais en consultant ma position GPS sur mon téléphone portable et en la vérifiant sur une ancienne carte nationale j'ai pu immédiatement revenir sur le bon chemin (lien). Après avoir franchi un ravin, le chemin tourne à gauche et descend vers Coroi.

Je m'élance après quelques minutes d'hésitation à la recherche du chemin qui monte à Aiarlo. Le trouver est facile, également grâce aux technologies modernes.

Le chemin monte sur une pente régulière, toujours de façon rectiligne. Il est en relativement bon état malgré le fait que presque personne ne l'utilise. Le chemin tourne à droite et commence à monter d'une manière décidément plus raide lorsqu'on atteint l'entrée de la petite vallée qui monte à Aiarlo. À partir d'ici, le chemin reproduit sur les anciennes cartes nationales n'est plus correct.

Le chemin ici est raide, étroit et très exposé, alors soyez prudents! Une fois la paroi rocheuse passée, vous « atterrissez » dans une forêt. Ici, le chemin se perd. Au début, il y a des cairns pour aider à avancer, mais ensuite ceux-ci disparaissent aussi. Cependant, il est difficile de se perdre: continuez simplement à monter, tôt ou tard vous rencontrerez le chemin officiel vers Aiarlo.

Laissez-moi vous dire une chose: cette partie de l'itinéraire doit impérativement se faire de Coroi vers Aiarlo. En descendant, il est pratiquement impossible de trouver la "sortie" du chemin au-dessus de la paroi rocheuse. Plus généralement, la randonnée n'est à effectuer qu'au printemps, avant que la végétation ne reparte. Il est autrement impossible de retrouver les chemins (entre Montascio et Coroi et entre Coroi et Aiarlo).

Si vous le souhaitez, quand vous arrivez au sentier dans la région d'Aiarlo, vous pouvez continuer à monter pendant une vingtaine de minutes jusqu'à l'alpage d'Aiarlo. Vous pouvez sinon descendre directement vers Maggia en suivant le facile mais long chemin.

 

PHOTOS


le canal d'évacuation des eaux de pluie


bifurcation pour Cortasell


escaliers le long du sentier pour Cortasell


vue sur une belle chute d'eau


Cortasell, vue sur Avegno


Montascio


Montascio: le chemin situé entre deux murs de pierre


le vieux sentier pour Coroi
(il n'est pas très visible sur la photo, en vrai il était clairement identifiable)


Coroi


le sentier entre Coroi et Aiarlo
(ces cailloux sont les marches du sentier)


une fois la paroi rocheuse passée, je suis arrivé dans cette forêt


Chapelle le long de la descente pour Maggia


Maggia


la Cappella della Pioda


le "bar fontana" (bar fontaine)


© Claudio Filipponi - pour infos:
il est interdit d'utiliser textes et photos sans mon consentement explicite
l'auteur du site décline toute responsabilité - lisez les avertissements